Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues.

Joseph Kessel

 

SE RENSEIGNER SUR LES PAYS

Nous avons beaucoup utilisé les sites internet du Routard, de Géo et de Lonely Planet dans nos recherches d’informations sur le coût de la vie, les attractions touristiques, les risques et les formalités d’entrée et de sortie des différents pays étapes de notre tour du monde. Le site d’Aventure du Bout du Monde est également à suivre. Ces sites sont régulièrement actualisés.

Pour convertir rapidement une monnaie en une autre, utilisez Xe.

Pour consulter la météo et l’heure à tout moment afin de planifier votre voyage, référez vous aux sites Meteo Consult et l’Horloge Parlante.

Et pour partir sereinement plonger avec un club dans un lieu qui vous fait rêver, faites un tour sur le site les Bons et Mauvais Plans Plongée et lisez les témoignages laissés par les plongeurs.

SANTE ET SÉCURITÉ

Pour les questions sur la santé et la sécurité, le site du Ministère des affaires étrangères contient des informations précises et actualisées (rubrique Conseils aux voyageurs). Le site fournit également une liste des ambassades et consulats français à l’étranger.

Pour les questions sur la santé et la veille sanitaire avant et pendant le voyage, les sites de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et de l’InVS (Institut de Veille Sanitaire) sont à connaitre.

PAPIERS

Pour les visas, il est possible de recourir à des agences privées telles que Action VisasVisas Express ou Home Visas. Si l’on ne souhaite pas passer par ces agences, le site du Ministère des affaires étrangères (rubrique Conseils par pays) détaille clairement les modalités d’entrée et de sortie des différents pays, et chaque ambassade/ consulat dispose d’un site internet expliquant les conditions d’obtention des visas.

Pour les assurances / assistance, les cartes bancaires offrent généralement des prestations intéressantes. Les offres de courtiers d’assurance que nous avons comparées sont :

MATÉRIEL

Notre sac-à-dos contient du matériel spécifique et polyvalent afin d’affronter toutes les situations ‘légèrement’. Vous les trouverez ci-dessous, ainsi que nos fournisseurs :

BILLETS D’AVION

Nous avons choisi de ne pas investir dans un ‘pass tour du monde’. Si ceux-ci présentent un coût intéressant, ils ont le gros désavantage d’être limités en miles, en destinations et souvent en temps.Voici trois sites proposant des pass intéressants :

Pour ceux qui voudraient nous rejoindre pendant le voyage, le site Dernière Minute permet de trouver les réductions en ligne les plus intéressantes pour partir… à la dernière minute.

SE LOGER ET SE NOURRIR

Si vous cherchez à loger chez l’habitant gratuitement et souhaitez être immergé chez un ‘local’, le système de couchsurfing est fait pour vous. Basé sur la solidarité, ce système permet de mettre en relation partout dans le monde des personnes cherchant un lit ou un canapé dans une ville donnée, pour une courte durée, avec un habitant de la ville concernée ayant un lit ou un canapé à disposition.

Bedycasa permet également de trouver un logement chez l’habitant, parfois gratuit, souvent à prix très attractif.

Autres solution : les Auberges de Jeunesse sont implantées partout dans le monde et constituent un intermédiaire entre l’hôtel et le gratuit. Pensez également à demander votre carte d’adhérent annuelle.

Si le séjour se prolonge sur plusieurs jours, il peut être intéressant de louer un logement sur place. Le site Airbnb propose des offres à ne pas délaisser !

Pour les repas, il est possible de s’inviter (gratuitement) chez des locaux pour découvrir les coutumes et la gastronomie du pays grâce à Live my Food. Le site met en relation les voyageurs affamés et les habitants du coin qui souhaitent faire découvrir leurs plats traditionnels.

DÉCOUVRIR LE PAYS GRACE A UN ‘LOCAL’

Le site Vayable permet au voyageur intéressé, souhaitant prendre son temps et sortir des sentiers battus, de rencontrer des passionnés de leur région ou de leur ville disposésà jouer les guides et à faire découvrir leur univers.

Grâce à mmMule, les locaux ou expatriés peuvent se procurer tout ce qu’ils désirent, n’importe où dans le monde. Il suffit de passer une annonce sur le site. Selon leur destination, les ‘mules’ (les voyageurs) peuvent prendre contact avec les expatriés en manque de produits spécifiques et convenir d’un lieu de rendez-vous. En échange, les voyageurs sont – par exemple – accueillis dans le pays.

TRAVAILLER

 

Les sites WWOOF et Help Exchange vous permettent de trouver un job saisonnier chez une personne vivant dans le pays qui vous intéresse.

Vous logez, êtes nourri et éventuellement blanchi par votre hôte en échange du travail que vous faites chez lui (jardinage, travail de ferme, etc.) Les jours libres et les horaires se négocient directement, et l’échange est basé sur une volonté commune de découverte de l’autre et d’entraide.

SPONSORS ET PARTENARIATS

Nous avons décidé de ne pas recourir au sponsoring pour notre tour du monde, celui-ci ne correspondant pas à un projet précis mais plutôt à un désir de voyager le plus librement possible.

Les sponsors et partenariats peuvent permettre de financer un voyage grâce à des dons en argent ou en matériel, ce dernier étant généralement plus facile à obtenir. Il faut savoir qu’il existe des centaines d’organismes et fondations qui sponsorisent des projets, chacun ayant des critères précis d’acceptation des dossiers. Ces critères varient selon les objectifs de la fondation ou l’organisme concerné. Par conséquent il faut faire une sélection avant de soumettre son projet.

Les différents types organismes sont :

  • Les dispositifs publics tels que Envie d’agir de la DRJS
  • Les fondations (une liste des fondations françaises est disponible sur le site  Fondations.org)
  • Les entreprises

Enfin, il existe des sites internet participatifs tels que Ulule permettant de financer son projet. Le système est le même que pour le sponsoring classique : il convient de présenter son projet, motiver les internautes et proposer une contrepartie.

Cette méthode nous semble être la plus à même d’obtenir une aide financière ou matérielle, à condition d’être suffisamment motivé soi-même et d’avoir un projet bien préparé.

Lorsque l’on se lance à la recherche de sponsors, il faut s’attendre à essuyer de nombreux refus, s’armer de patience et de temps (au moins 6 à 12 mois avant le départ).

NOS SITES ‘COUP DE CŒUR’